D’ici on voit... est un projet participatif et artistique mené par Rémi Fouquet.

Ce dernier traverse chaque lieu, en portant un regard sur ses spécificités. Qu’est-ce qui fait l’identité d un territoire ? Comment définir une identité ? Que prendre en compte : l’héritage (patrimoine historique, culturel, géographique, industriel) et sa transmission, les limites/frontières ou leur fusion ? Ce territoire et ce qui le compose, sont le point central de son approche d’artiste. Habiter un territoire, c’est en y regardant de plus près, comment y vivre.

Le long des parcours créés avec les habitants, Rémi Fouquet référence des habitats (les maisons paysannes, ouvrières, bourgeoises, ou villas.) Il y relève des traces, des formes et des motifs architecturaux. Ces formes constitueront des fragments de territoire. Elles deviendront des empreintes. Elles seront moulées afin d’être reproduites, comme pour être préservées, mais également afin d’en garder une trace à la manière d’une collection. Il s’agira dans cette trajectoire de rencontrer les habitants, puis d’en interviewer certains sur ce qu’ils ont à partager, en regard du territoire et des préoccupations qu’ils peuvent porter. Ici, ils sont la mémoire, le relais, la voix, la trace, l’opinion, l’échange.

Des liens se tissent alors entre le territoire et les récits, entre le paysage et l’image animée, le son ; se crée alors un dialogue.